Dépoussièrage des réseaux de ventilation

Dépoussiérage et désinfection de ventilation, contrôle des débits et actions correctives. L'air contaminé est un…

Contenu

Dépoussiérage des réseaux de ventilation / VMC

 

depou.jpg

Le Groupe SDI VENTILATION vous accompagne dans le dépoussiérage et la désinfection de vos réseaux de ventilation.

 

ASSAINIR vos systèmes de diffusion d'air pour réduire la propagation des bactéries.

VMC et climatisation nettoyés = une meilleure qualité de l'air.

 

Pourquoi doit-on faire l'entretien des ventilations ?

 

1. Assainir les pièces intérieures et assurer une meilleure qualité de l'air ou renouvellement d'air.

2. Contrôler l'humidité de l'air et empêche la formation des moisissures dans les espaces non visibles

3. Protéger votre environnement intérieur des personnes en assurant le renouvellement de l'air comme les lieux à risques (administration, établissements scolaires, santé, salles publics, maisons de retraite).

Nous vous recommandons un entretien au minimum 1 fois par an.

 

 

 

 

Le Groupe SDI Ventilation dispose d'une expérience de 25 années.

Chacune de nos interventions répond à un strict cahier des charges établi au préalable et adapté à votre situation.

 

 

La méthodologie SDI Ventilation

Comment procède-t-on pour entretenir les réseaux aérauliques ? 

  • Veille technologique afin que nos techniciens soient formés.
  • Audit complet de vos installations afin de vous proposer une solution d’entretien et de maintenance adaptée.
  • Dépoussiérage, nettoyage et désinfection des réseaux aérauliques par aspiro-brossage et biodécontamination par injection de produits bactéricide, fongicide, virucide et sporicide.
  • Audit de contrôle des débits d'air
  • Visualisation des réseaux par caméra robotisée
  • Contrôle bactériologique
  • Fournitures de filtres adaptés
  • Mise en place de trappes de visites pour accéder à l'ensemble du réseau pour un dépoussiérage dans " les Règles de L'Art"
  • Contrats d'entretien des matériels de ventilation
  • Nettoyage complet des aérateurs

 

 

Lors de son passage, posez-lui toutes les questions qui vous semblent importantes, sa formation ainsi que son expérience sont entièrement mis à votre disposition gratuitement.

 

depoussierage ventilation​​

Les avantages du Groupe SDI Ventilation

devis gratuit rapidite execution rapport intervention respect environnement service conseils

 

 

 

Nous sommes certifiés QUALIBAT - n°5452 Nettoyage des réseaux aérauliques de grandes cuisines - technicité confirmée

 

 

Télécharger notre plaquette

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous respirons en moyenne 15 000 litres d'air par jour.
Les niches de développement microbiens sont multiples, il peut s’agir de lieux publics tels que :
 Administration
 Etablissements scolaires
 Établissements de santé
 Salles publics
 Salles de sport
 Piscines municipale …


Ou de lieux invisibles tels que :
 Réseau de gaines de ventilation d’extraction et réseau d’apport d’air
 Climatisation 
 Colonne de vide sanitaire…

L’air contaminé est un facteur préjudiciable pour les process industriels et les personnes.
Il peut affecter une chaîne de production 
=> Préparation de plats cuisinés 


Mais aussi dans les sites qui regroupent des personnes hautement sensibles :
 Personnes âgées
 Maternités
 Crèches
 Ecoles maternelles

air_pur.jpg

 

Rappel de la réglementation 

Nouveau dispositif réglementaire de surveillance de la qualité de l’air dans les établissements recevant du public
La loi portant engagement national pour l’environnement a rendu obligatoire la surveillance de la qualité de l’air intérieur dans certains établissements recevant un public sensible (articles L. 221-8 et R. 221-30 et suivants du code de l’environnement). Les établissements concernés sont notamment ceux accueillant des enfants :

  • les établissements d’accueil collectif d’enfants de moins de 6 ans (crèches, haltes-garderies…) ;
  • les centres de loisirs ;
  • les établissements d’enseignement ou de formation professionnelle du premier et du second degrés (écoles maternelles, élémentaires, collèges, lycées…).

Les enfants peuvent en effet être exposés dans les écoles et les lieux d’accueil à plusieurs polluants émis par le mobilier, les produits d'entretien et les fournitures scolaires. Les concentrations en polluants mesurées dans l'air des écoles peuvent être parfois plus élevées que dans d'autres lieux de vie, du fait aussi de la densité d'occupation des locaux et d'un renouvellement de l'air souvent insuffisant.

Le décret n° 2015-1000 du 17 août 2015 a fixé les échéances suivantes : 1er janvier 2018 pour les écoles maternelles, élémentaires et crèches, 1er janvier 2020 pour les accueils de loisirs et les établissements d’enseignement du second degré et 1erjanvier 2023 pour les autres établissements.

Le dispositif réglementaire encadrant la surveillance de la qualité de l’air intérieur dans ces établissements, comporte :

  • une évaluation des moyens d’aération qui peut être effectuée par les services techniques de l’établissement ;
  • la mise en œuvre, au choix :
    • d’une campagne de mesures de polluants (formaldéhyde, benzène, CO2 pour évaluer le confinement et éventuellement perchloréthylène pour les établissements contigus à un pressing) par un organisme accrédité ; En cas de dépassement des valeurs limites, il est demandé à l'établissement de réaliser des investigations afin de déterminer les causes de ces dépassements. Pour ce faire, il est proposé aux établissements d'avoir recours à une liste d'organismes qui se sont engagés à respecter une charte permettant de garantir la mise en oeuvre des meilleures pratiques. Il est possible de consulter cette liste ou de demander une adhésion au réseau sur le site « Réseau de laboratoires pour la conduite d’investigations de second niveau en cas de dépassement des valeurs-limites dans les établissements recevant des enfants »
    • d’une autoévaluation de la qualité de l’air au moyen du guide pratique, permettant d’établir un plan d’action pour l’établissement. Ce guide pratique a pour but de fournir une aide opérationnelle aux différentes catégories d’intervenants dans les établissements qui accueillent des enfants (équipe de gestion, responsable des activités dans la pièce occupée, services techniques et personnel d’entretien) afin d’engager une démarche proactive et coordonnée d’amélioration de la qualité de l’air intérieur. Son utilisation vise à identifier rapidement des actions favorables à la qualité de l’air intérieur via des grilles d’autodiagnostic des pratiques observées et d’identification préliminaire des sources potentielles présentes dans ou autour de l’établissement. Les établissements concernés sont alors sont invités à apposer une affiche informant les usagers de la démarche engagée par l’établissement. Dans le cadre de la mise en œuvre de ce guide et selon certaines situations, les établissements recevant des enfants peuvent avoir recours à l'utilisation d'un kit de mesures indicatives de la qualité de l'air permettant de mesurer les polluants ciblés par le dispositif réglementaire.

Ainsi la surveillance de la qualité de l'air intérieur (QAI) est obligatoire dans les écoles maternelles et élémentaires ainsi que dans les crèches depuis 1er janvier 2018, c’est-à-dire que l’évaluation des moyens d’aération ainsi que des mesures de la qualité de l’air ou un plan d’actions doivent avoir été réalisés pour cette date.

Notre actualité

Sélectionnez n'importe quel filtre et cliquez sur Appliquer pour voir les résultats